Spes Messis in semine
(L’espérance de la moisson est déjà dans la semence)

Cette devise était inscrite sur le fronton de l'édifice du Grand Séminaire de Montréal. Nos études du latin nous permettaient de traduire ce court texte mais comme une parabole de l'évangile nous ne pouvions en comprendre toute la dimension.

Par de nombreuses paraboles semblables, Jésus leur annonçait la Parole, dans la mesure où ils étaient capables de la comprendre; il ne leur disait rien sans employer de paraboles,mais en particulier, il expliquait tout à ses disciples.

Le Seigneur voulait faire comprendre à ses disciples qu'il n'y a pas de récolte sans semence, qu'on ne peut pas espérer de fruits si on ne commence d'abord par jeter la semence en terre. Mais que,même si la semence est toute petite, elle laisse entrevoir des fruits qui dépassent tout ce qu'on peut imaginer.

Chaque fois qu'on entreprend de faire quelque chose, on accepte de commencer de façon toute discrète, sachant que si les débuts sont lents et parfois difficiles, l'espérance de la récolte nous motive toujours.

Il en est ainsi du royaume de Dieu, nous dit Jésus:"Il est comme une graine de moutarde:quand on la sème en terre, elle est la plus petite de toutes les semences du monde. Mais quand on l'a semée, elle grandit et dépasse toutes les plantes potagères; et elle étend de longues branches, si bien que les oiseaux du ciel peuvent faire leur nid à son ombre."

Regardez autour de vous et voyez tout ce qui existe et pensez à la façon dont tout a commencé et vous comprendrez la parabole du Seigneur. Que ce soit à votre travail, que ce soit dans votre famille, que ce soit autour de votre maison.Regardez comment au départ si vous aviez refusé d'investir temps et argent même avec des débuts modestes, vous n'auriez jamais atteint les résultats qui sont là maintenant devant vous.

Il en est ainsi dans notre communauté chrétienne, il en est ainsi dans chacune de nos activités. Il en fut ainsi lorsqu'on a songé à organiser un bazar pour notre paroisse. Et aujourd'hui quand nous jetons un regard rétrospectif sur ce que nous avons accompli, nous sommes toujours étonnés.

Il en est ainsi dans le royaume, dit le Seigneur, et le royaume, il est au milieu de vous.Chaque fois qu'un geste est posé, geste d'accueil, geste d'amour, geste de miséricorde, geste de justice, geste qui porte en lui la joie et la paix, chaque fois le royaume grandit. Chaque petit geste est important, il porte en lui l'espérance, il porte en lui tout ce qu'il faut pour que la récolte vienne.

Jésus disait: "Il en est du Royaume de Dieu comme d'un homme qui jette le grain dans son champ: nuit et jour qu'il dorme ou qu'il se lève, la semence germe et grandit, il ne sait comment." Mais il dort en paix, car il a fait son travail, il ne lui reste qu'à attendre les résultats qui ne sauraient tarder.

Jean Jacques Mireault, prêtre.





page d'accueil